Adieu en demi-teinte

Chaque fin d’année apporte son lot de sentiments.

L’année dernière, c’était de la tristesse. Arrivé fin avril, je voyais déjà se profiler le bout de l’année, les séparations, la brisure de notre petit groupe d’amis. J’avais de l’espoir cependant. On était si proches, sûrement, on garderait le contact, on se parlerait et on se verrait régulièrement ? Ce ne serait pas pareil, bien sûr mais ce serait quelque chose. J’y croyais. Evidemment, les promesses se sont délitées, nos vies ont pris des chemins différents et à peine un mois plus tard nous ne parlions déjà presque plus.

Cette année, je m’y attendais. J’étais prête à vivre l’épreuve des au-revoirs, mais il n’y avait pas d’attentes particulières, pas de choc. Peut-être une ou deux resteraient des «amies à distance», de celles dont on prend des nouvelles de temps en temps, peut-être pas… Cependant, même si le vide resterait, il n’y aurait pas de déception. J’avais déjà imaginé les derniers voyages, les derniers week-ends ensembles, les dernières soirées avant les adieux.

Et à un mois de la fin, quand la nostalgie a commencé à pointer son nez, je l’ai accueillie en me disant : «au moins, on va pouvoir fêter ça tous ensemble une dernière fois !»… mais non. Entre une qui est prise chaque week-end jusqu’au bout, une autre qui est trop occupée, chacune d’entre nous ayant ses propres objectifs et se préparant déjà pour l’année prochaine, que se soit en économisant ou en travaillant… Le dernier voyage prévu a été annulé, faute de participant(e)s. La dernière randonnée mise en attente, à cause des désirs opposées de celles qui veulent une vraie expédition et celles qui ne s’en sentent pas capables. Les dernières soirées ont disparu dans les limbes du «peut-être», nulle ne sachant quand elle sera libre.

Nous voilà donc à 6 semaines du grand départ, et le vide est déjà là. Pas de séparation de groupe car le groupe est déjà divisé. Passé avril, il me restera un week-end avec les filles, et je ne sais même pas qui sera encore là.

De tout cela, je tire une conclusion peut-être choquante après avoir passé deux ans à encenser la vie d’assistante : je suis heureuse de ne plus l’être l’année prochaine.

Professionnellement, j’ai adoré cette expérience qui a changé mon point de vue sur tant de choses, et qui a littéralement changé ma vie, en me poussant à m’installer en Angleterre. Emotionnellement… c’est plus compliqué. Les liens créés à l’étranger sont parmi les plus forts, car nos amis sont des repères essentiels dans un pays et un contexte étrangers. Tout est plus intense car on se donne à fond dans la vie de groupe. Voir ces liens se briser est donc d’autant plus difficile, et j’ignore s’il est plus douloureux d’avoir une grande séparation où tout le monde est malheureux, ou de constater que chacun part doucement de son côté avant même le départ.

Au final, j’ai vécu la tristesse des premiers au-revoir, la lassitude des seconds, et je n’ai pas envie de recommencer une troisième fois. J’ai envie de davantage de stabilité, de savoir que les efforts que je mets dans mes relations ont un sens sur le long terme ; de ne pas me dire dès la première rencontre qu’après ces 8 mois, ce sera terminé… et de constater que j’avais raison. Je me doute bien que toutes mes connaissances de l’an prochain ne deviendront pas mes meilleurs amis, mais au moins ils seront installés en Angleterre et si un week-end prévu tombe à l’eau, ce ne sera un drame car il y aura d’autres week-ends, d’autres vacances, d’autres occasions.

Alors adieu, vie d’assistante. Je te regretterai sûrement sur plein d’aspects, mais celui-ci n’en fera pas partie.


Une réflexion sur “Adieu en demi-teinte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s