La NC500: introduction

Au cours des sept dernières années, je me suis rendue cinq fois en Ecosse. A chaque fois, je découvre de nouveaux lieux, de nouveaux paysages… mais une chose ne varie jamais, c’est l’émerveillement que je ressens en parcourant ce pays. Après avoir visité Edimbourg à de nombreuses reprises, la côte est, ouest puis l’île de Skye, je désirais depuis longtemps suivre la route qui suit la côte nord; une route mythique, la « route 66 de l’Ecosse », la fameuse North Coast 500.

Nommée ainsi car elle mesure (environ) 500 miles, soit 830km, elle fait le tour de la péninsule au nord d’Inverness, montant jusqu’au point le plus septentrional de l’Ecosse continentale puis le plus occidental avant de revenir à son point de départ. Il existe bien sûr des variantes, et des détours possibles pour voir davantages de sites ou faire des randonnées spécifiques. Si les routes qu’elle emprunte existent depuis longtemps, le circuit lui-même a commencé à être médiatisé en 2015 pour relancer le tourisme dans le nord du pays. Et cela a si bien marché que les locaux et les associations écologiques se plaignent désormais de l’impact de la foule qui s’y rend tous les étés.

Ce road-trip était également pour moi la chance de tester mon van aménagé Sam sur près de trois semaines, en complète indépendance, à l’exception de deux nuits passées chez une amie à Edimbourg en chemin vers Inverness. Sur les 20 jours de mon voyage, 14 étaient consacrés à la boucle de la NC500, et ils ont été bien remplis !

Mon van bien-aimé, avant le départ !

Pour ce voyage, j’avais prévu assez de nourriture non-périssable pour deux semaines, quelques fruits et produits frais conservés dans un sac isotherme; des vêtements pour tous les temps (même au mois d’août, il faut être prêt à tout en Ecosse) et affaires de toilette, de la lecture et mon ordinateur. Pour la première fois, j’avais également une douche solaire. Et 25L d’eau !

Après deux jours dans les environs d’Edimbourg, j’ai donc pris la direction du nord. Le road-trip commençait !

Un commentaire sur “La NC500: introduction

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :