Filer à l’anglaise

Le mur d’Hadrien

Le mur d’Hadrien, l’une des plus célèbres frontières de l’empire romain, est une escale parfaite entre l’Ecosse et l’Angleterre. J’y ai passé quelques jours avec une amie en 2021, en revenant de mon road-trip sur la NC500 écossaise.

Construit en 122 et 127 apr. JC, le mur s’étend sur près de 120km, de la mer du Nord à la mer d’Irlande. A l’époque, il servait à marquer la limite de l’empire, à se protéger des peuplades pictes, et surtout à récolter des taxes auprès des tous ceux qui la passait !

Bien que laissé à l’abandon au Vème siècle, une partie du mur existe encore 1500 ans plus tard, et forme une belle base de randonnée. Dans le décor magnifique du nord de l’Angleterre, on prend plaisir à braver le vent pour en profiter !

A l’origine, le mur faisait jusqu’à 3m de large et 5m de haut, et était entouré de profonds fossés. Tous les 500m se trouvait une tour de garde, tous les 1500m un fortin et tous les 12km un fort plus important. On imagine mal aujourd’hui l’ampleur de la stucture militaire, mais 10 000 soldats avaient été affectés à sa construction puis à sa surveillance !

Le tout est très bien expliqué au Musée de l’Armée Romaine près de Carlisle. On peut y voir des maquettes, des films sur la construction du mur et des reproductions de la vie dans les forts romains. Nous avons par exemple appris que les légionnaires envoyés au mur venaient des différentes provinces de l’empire et notamment de France.

Le musée appartient à la même organisation que le fort de Vindolanda (nom que j’ai été incapable de prononcer correctement pendant le séjour, au grand amusement de mon amie), le camp le mieux conservé du mur. Sur ses 300 ans d’existence, il a été détruit et rebâti pas moins de 9 fois ! Etant toutes les deux férues d’histoire, nous avons passé la journée entière à parcourir les ruines des bâtiments et lire toutes les documents disponibles sur les lieux.

Les « tablettes de Vindolonda » sont un ensemble de courrier provenant de, ou à destination de la garrison vivant sur place. Elles sont une source unique d’information sur la vie quotidien des soldats et des civils du fort. La majorité des 752 tablettes se trouvent maintenant au British Museum de Londres mais on peut encore en voir quelques exemples à Vindolanda.

En conclusion, le mur d’Hadrien est une excellente idée de destination de weekend, facilement acessible et au sein de splendides paysages !

Une réponse à « Le mur d’Hadrien »

  1. instructif………merci

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s