Balkans IX : Ohrid (2)

Le lendemain, réveil de bonne heure et de très bonne humeur ! Mes compatriotes anglais me joignent pour le petit-déjeuner, et nous partageons nos plans pour la journée : ils vont faire le tour du lac en moto pendant que je repars à la découverte d’Ohrid. Chacun part de son côté et je rejoins la vieille-ville. L’incroyable passé de la ville est matérialisé par la quantité de bâtiments anciens, voire antiques. Ohrid est par exemple surnommée « la ville aux 365 églises », une pour chaque jour de l’année ! Les recherches archéologiques n’en ont révélé ‘que’ 45 pour le moment mais combien se cachent encore dans les tréfonds de la ville ?

DSCN0853DSCN0849

Entre monuments romains, slaves, byzantins, turcs, et modernes, il y a donc de quoi voir. Je vous laisse m’accompagner au gré de mes déambulations…

 

Je découvre également les églises de Clément (le fameux moine) et de Saint-Jean de Kaneo, les deux églises les plus connues de la ville.

DSCN1037

DSCN0914

Au milieu de tous ces bijoux d’architecture, il y a cependant un trésor relativement inconnu qui m’a marquée. L’église Sainte Marie Peribleptos, achevée en 1295, ne paie pas de mine à l’extérieur mais les fresques peintes à l’intérieur sont sublimes. On se croirait dans une des plus belles chapelles de Rome. Voyant mon étonnement, le gardien m’a expliqué que les peintures avaient été faites près d’un siècle avant la Renaissance italienne. J’ai ainsi appris que la Renaissance byzantine dite Paléologue, aux XIIIème et XIVème siècles, avaient en fait inspirée la Renaissance italienne !

DSCN1016

Encore éblouie par cette révélation, j’ai quitté le centre d’Ohrid pour longer le lac. Il faisait un temps splendide, l’air sentait bon le pin et le paysage était magnifique. Les adjectifs commencent à me manquer pour décrire cette journée !

DSCN0919

DSCN0944

Une vraie aventure comporte toujours un petit moment de frayeur. Alors que je marchais tranquillement, j’entends une jeune femme crier derrière moi. Je me retourne pour voir ce qu’il se passe, et remarque qu’elle fixe le bord du chemin, où se trouvait… un grand serpent ! Comme je rêvassais, je suis passée à quelques centimètres sans même l’apercevoir, et lui ne m’a pas attaqué malgré sa posture assez menaçante. Il a dû réaliser que je n’étais pas un danger !

 

DSCN0942

Arrivée au bout du chemin que je suivais, j’ai fait demi-tour pour rejoindre la plage d’Ohrid et louer un kayak afin d’admirer la ville depuis le lac. Cela ne m’a coûté que 3€ pour 1h de location et j’ai passé un très agréable moment. J’ai même pu voir le coucher du soleil depuis le lac !

DSCN1013

A suivre : la suite de mon voyage en Macédoine, de Bitola à Skopje…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :