Escapades avec Sam: le début de l’aventure

Dans la catégorie “hobbies”, je pourrais très certainement écrire « j’aime partir à l’aventure ». Avec ma famille, mes amis ou seule ; en France, en Angleterre ou à l’étranger (parce que l’Angleterre ce n’est plus vraiment ‘l’étranger’) ; en avion, en bus le plus souvent, et maintenant, en voiture.

En octobre, effectivement, j’ai acheté ma première voiture. Et après avoir passé des années à dire que ce serait une Clio, petite, ronde et pratique, j’ai pris… une Berlingo. C’est ainsi que je suis devenue celle que l’on appelle pour les déménagements ! Mais la vraie raison de ce choix remonte à environ deux ans, quand j’ai découvert le blog de Marina, expatriée nomade italienne, qui a décidé de tout abandonner pour partir vivre dans sa voiture avec son chien. Elle a aménagé sa Kangoo, la transformant en maison sur roue. Depuis, je suis ses aventures avec beaucoup d’intérêt.

Sans changer radicalement de vie comme elle, j’ai commencé à rêver de pouvoir partir ainsi moi aussi, libre d’aller ou je veux et de m’arrêter quand je le veux… Ce rêve a fait son bout de chemin et quand l’heure est venue d’acheter une voiture, j’ai décidé de m’en donner la possibilité. C’est ainsi que je suis allée jusqu’à Lincoln chercher Sam, 9 ans et 35 000 km au compteur, ma jolie Berlingo grise dont je suis tombée amoureuse dès que je me suis assise derrière le volant. Pourquoi ‘Sam’ ? A la fois pour rendre hommage a ‘Pam’, la voiture de Marina, qui m’a servie d’exemple, et parce que Sam est celle qui me ramène chez moi (« Sam, c’est celui qui conduit ! »).

Il m’a fallu un an de plus pour réaliser mon rêve cependant, parce que le PGCE ne me laissait clairement pas le temps d’aménager ma voiture, et je ne comptais pas camper en hiver de toute façon. Et puis cette semaine, nous avons enfin fini la formation. Et la transformation a commencé. Contrairement à la Kangoo de Marina, Sam ne subit qu’une métamorphose temporaire cependant. Je voulais pouvoir revenir à l’état ‘voiture’ en temps normal.

En plus d’être amovible, je n’avais qu’une condition regardant cet aménagement : qu’il soit économique. Aujourd’hui, on peut facilement trouver des kits dépliables qui tiennent dans le coffre et se déploient en lit, table et rangements pour quelques centaines d’euros. La solution ‘maison’ est de bricoler soi-même un lit aux dimensions de la voiture. La plupart des personnes aménageant leur voiture ou mini-van optent pour ce choix. Malheureusement, sans être inexistantes, mes capacités de bricoleuse sont limitées et je n’avais de toute façon ni les outils ni la place pour construire mes propres meubles.

J’ai donc décidé de faire simple : petite, il m’arrivait de dormir sur une ‘chauffeuse’, un de ces siège/matelas en mousse qui se plient et se déplient à volonté. Je savais aussi que je voulais mettre des boites à la place des pieds à l’arrière pour agrandir la surface ‘vivable’. Pour le reste… il a fallu chercher et improviser. J’ai passé des heures à étudier la question du sol : mousse ? lino ? bois ? moquette ? Difficulté supplémentaire : tout l’arrière de ma voiture est fait de plastique ondulé. Evidemment, ils ne parlent jamais de cela dans les vidéos YouTube… J’ai pensé un temps mettre des carrés de mousse pour isoler et aplanir le sol puis les recouvrir de lino. Mais tout enlever et remettre à chaque fois… Finalement, la solution la plus simple m’est tombée dessus alors que je cherchais des cartons pour déménager : un carton long et épais sur le sol, et un tapis par-dessus ! Sur le long-terme, je changerai peut-être mais pour l’instant, c’est parfait.

Restaient les fenêtres. Rien que l’arrière d’une Berlingo en compte cinq. Quand on veut s’isoler et être discret, ce n’est pas l’idéal. J’ai donc pris des rideaux pare-soleil aimantés qui s’accrochent à la structure métallique autour des fenêtres. C’est utile, mais ils ne bloquent pas totalement la lumière. Pour les autres fenêtres, j’ai donc découpé des cartons pour faire des volets ‘maison’ ! Une barre extensible pour suspendre un dernier rideau entre les sièges avant et la partie aménagée, et le tour était joué !

Il y aura certainement des choses à améliorer à l’avenir, mais je tente aujourd’hui ma première escapade avec Sam, et je me sens vraiment à l’aise dans ma maison roulante !

20190703_080156

Pour ceux qui voudraient s’en inspirer, voici le contenu total de Sam :

– un ancien carton contenant un canapé, que j’ai replié en 1m50x1m20

– un tapis épais de 1m65x1m20

– deux boites en plastique transparent de 32L (b&m, £7 les deux)

– une chauffeuse (‘chair bed’) de 1m65x55cm. Heureusement, je suis petite !

– un petit meuble de rangement faisant aussi table de 60x40x30cm (b&m, £13)

– un panier de pique-nique glacière pour mettre la nourriture + une assiette/des couverts pour manger

– une lampe à suspendre

– (à venir) un réchaud à gaz et du matériel de cuisine pour camping

– des couvertures et des oreillers pour se faire un petit lit confortable !

– et bien sûr, une serviette, des livres, du sopalin/papier toilette, et tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour camper !

Je vais achever ici cet article écrit au fin fond du Lake District en compagnie d’adorables agneaux, et chercher un endroit pour dormir ce soir. Bonne nuit !

20190702_213109

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :