Un week-end… en Irlande

Cette semaine, je bénéficiais d’un week-end de 4 jours (merci au staff training !), alors j’en ai profité pour partir à Dublin !

L’Irlande… Pour moi, cela représente de grands espaces verts avec de petits leprechauns malicieux dansant sous les chênes, de grandes falaises disparaissant dans une mer couverte d’écume, la Chaussée des géants, une lumière spéciale qui annonce la pluie, des moutons et des trèfles partout…

Résultat de recherche d'images pour

D’accord, c’est probablement très cliché. Mais de fait, je ne savais pas à quoi m’attendre en atterrissant à Dublin. En quoi une ville pouvait correspondre à cette idée de l’Irlande que j’avais dans la tête ?

J’avais fait quelques recherches avant mon départ pour savoir quels étaient les endroits intéressants à visiter. J’ai donc parcouru le centre-ville, jeté un coup d’oeil à Trinity College, la fameuse université irlandaise… longé les rives de la rivière Liffey où j’ai vu le monument de la Grande Famine (celle qui, au XIXème siècle, a obligé des milliers d’Irlandais à émigrer aux USA)… j’ai erré dans les petites rues de Temple Bar, le quartier des pubs… arpenté des allées des cathédrales de Dublin… j’ai visité le château et le musée racontant l’histoire de l’Irlande… et au bout de 6h de marche, j’avais vu tout ce que je voulais voir.

Dublin est peut-être captivante quand on la visite avec quelque’un qui en connaît les moindres recoins mais pour ma part, une journée suffisait largement pour en avoir un bon aperçu. Une agréable journée certes, il faut le dire !

Mais assez de paroles, place aux photos  !

Les pubs à tous les coins de rue, avec bien sûr mention de la Guinness !

dscn8535

Trinity College

dscn8552

Le fameux monument commémorant la Grande Famine

dscn8541

Molly Malone, la jeune femme décrite dans l’hymne non-officiel de Dublin, censée « représenter » la ville

dscn8555

La Proclamation d’Indépendance Irlandaise de 1916 !
dscn8572
J’ai eu l’impression de retrouver Camden Town dans le Temple Bar dublinois…

dscn8560

Les deux cathédrales: Saint Patrick, le patron de l’Irlande, et Christ Church… avec son chat et son rat momifiés, alias Tom et Jerry

dscn85881dscn8577dscn8581

Et enfin St Audeon’s Church, la plus ancienne église de Dublin avec ses 9 siècles d’existence

dscn8584

Après toutes ces découvertes, je suis allée me reposer chez mon hôte pour la nuit, ayant préféré le couchsurfing à l’auberge de jeunesse. Nous avons longuement discuté et j’ai aussi appris que l’Irlande était apparemment le pays avec les meilleurs salaires de toute l’Union Européenne… même si Dublin est aussi la ville (ou du moins l’une des villes) la plus chère d’Europe. A 900€ la location d’un petit 20-25m² à la périphérie du centre-ville, je veux bien le croire !

***

Le lendemain, ma seule envie était de quitter la civilisation pour trouver enfin les paysages sauvages dont je rêvais. Sur recommandation de mon hôte, je me suis donc rendue à Howth, minuscule village côtier, à 45min de Dublin en bus. Et là, changement radical !

Adieu immeubles, rues bondées et bruit. Bonjour oiseaux, falaises, odeur d’iode, chant du vent et des vagues…

dsc_0031

Howth est situé sur une petite presqu’île au nord de la capitale. Le bus m’a déposée au sommet de sa petite (mais abrupte) colline et, de là, j’ai suivi le cliffs path (littéralement chemin des falaises) qui longeait la côte…

dscn85961dscn86011

De buisson de genêt en buisson de genêt, croisant de temps en temps quelques touristes ou des Irlandais faisant leur promenade du vendredi, je suis revenue vers le village pour être accueillie par ce panorama…

dsc_0035

Une bonne soupe de poisson façon irlandaise – avec plein de crème fraîche, de petits légumes et une grosse tranche de pain brun – et un gâteau au chocolat très moelleux plus tard, je suis partie à l’assaut de la jetée d’Howth.

dsc_0044dsc_0045dsc_00611dsc_00391

Eh oui, Yeats a vécu ici !

« The world is full of magic things, patiently waiting for our senses to grow sharper. » – Facile de dire ça quand on habite face à ce paysage !

Mais il commençait à se faire tard, et le soleil descendait peu à peu vers l’horizon, lançant ses derniers rayons dans la mer et incitant les derniers bateaux à rentrer au port…

dsc_0055dsc_0059

C’est ainsi que je suis rentrée à Dublin ce soir-là, les yeux emplis du doré du coucher de soleil et les cris des mouettes résonnant encore à mes oreilles…

Il m’a fallu repartir en Angleterre le lendemain matin mais heureusement, je sais que je reviendrai bientôt avec les autres assistantes de Derby pour un roadtrip sur les côtes d’Irlande, parce que je veux absolument revivre ce genre de moment magique !

Et puis je n’ai pas réussi à voir de phoques, et rien que pour ça il faut que j’y retourne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s