La première semaine

Il y a une semaine jour pour jour, j’arrivais à Derby. Après quelques péripéties, j’ai finalement fait mon petit trou ici, et j’y suis particulièrement bien. Selon nos superviseurs du British Council, c’est la phase « honeymoon » de l’assistanat…

Les premiers jours ont été plutôt intenses, mais depuis que je me suis installée, il s’est passé encore plus de choses. Tout d’abord, j’ai fait la rencontre des autres assistants de ma ville : nous sommes 7 (un bon chiffre), deux Françaises, deux Allemands, une Autrichienne, une Espagnole et un Mexicain. Un sacré mélange ! Nous avions prévu de nous voir quelques jours après notre arrivée et cela s’est très bien passé. Nous sommes vraiment chanceux d’avoir réussi à former un petit groupe soudé dès le départ, car l’isolation est apparemment un des dangers de l’assistanat. Il est plus difficile d’aller vers les autres dans un pays étranger. Heureusement, notre expérience nous rassemble, nous habitons tous le même quartier et nous prévoyons de passer du temps ensemble !

dsc_0166

***

Lundi 3 Octobre, c’était la rentrée. J’avais déjà visité l’école lors des Portes Ouvertes, mais j’ai eu cette fois l’occasion de parler plus spécifiquement avec les professeurs de français et d’observer les classes. J’ai ainsi pu noter quels sujets les élèves étudiaient, pour avoir une idée de ce que je devrai travailler avec eux. Cette semaine, j’ai essentiellement participé à des sessions en classe entière, mais dès la semaine prochaine j’aurai les élèves par petits groupes de 3/4 voire en entretien individuel pour les plus grands. La plupart d’entre eux préparent un examen : le GCSE (équivalent du Brevet en beaucoup plus pointu et déterminant pour la suite des études) pour les Upper 5 (15 ans) et le A-Level (Baccalauréat anglais) pour les Upper 6 (17 ans). Ce sont des épreuves difficiles qui génèrent beaucoup de stress pour les élèves… et les professeurs, car les résultats sont très importants pour l’école. Je reviendrai sur ce sujet plus tard.

Les élèves sont vraiment motivées et les professeurs extrêmement accueillants ; il est très facile de se sentir à l’aise à l’école. En « Staff room », la salle des profs, les personnes présentes sont toujours prêtes à nous aider ou répondre à nos questions. Tout le monde est très occupé mais prêt à prendre quelques minutes pour nous parler de cette pièce de théâtre qui a lieu demain, nous demander si nous sommes bien installées ou si nous voulons participer à telle ou telle activité avec eux. J’ai ainsi rejoint une des chorales de l’école, qui se rassemble 1/2h tous les jeudi midi, et j’ai été fermement invitée à venir quand je voulais dans le cours de cuisine.

L’école est privée, c’est une des meilleures du pays, et cela se voit. Chaque professeur est très impliqué dans le bien-être de ses élèves, qui ont le choix entre une multitude de matières et de clubs différents : des maths à la création technologique, du dessin (à un niveau très poussé) à la musique ou au chant, en passant par les langues, car l’école emploie trois assistants. Ou assistantes en l’occurrence, nous sommes toutes des filles, comme la quasi-totalité des profs de langue ici. Je sens se profiler une excellente année en perspective !

***

Mardi, je me suis rendue à Nottingham pour obtenir mon Insurance Number et j’en ai profité pour découvrir un peu la ville, qui est très agréable.

Mercredi était le jour de la réunion des assistants de français à Birmingham. On nous a donné des conseils sur la façon de gérer les élèves et la vie en Angleterre, quelques recommandations supplémentaires sur les papiers à remplir, et beaucoup d’idées de jeux et d’activités à faire en cours. Anecdote amusante, nous serions apparemment « really brave » d’oser nous rendre en Staff room. Je ne sais pas à quoi ressemblent les autres écoles exactement, mais aucun des assistants à qui j’ai pu parler n’a semblé terrorisé par les profs de son école…

Le ressemblement avait lieu à l’Université, qui est magnifique, tout en briques rouges. Un vrai lieu de vie qui comprenait aussi un marché et plusieurs café. Une chose normale en Angleterre, j’imagine. Et au centre du campus se tenait Big Ben Bis (selon mon appelation), une gigantesque horloge qui dominait toute la fac.

dsc_0213

Avec l’autre assistance de Derby nous avions prévu de visiter un peu Birmingham après cela, mais la nuit tombe vite ici et nous avons finalement décidé de rentrer directement.

***

Jeudi était donc mon second jour à l’école. J’ai eu mon premier entretien avec une Sixth Form, une Upper 6 qui va passer le A-Level à la fin de l’année et j’ai hâte de voir les autres. La journée est passée très vite, entre les cours, le repas, la mini-chorale et les quelques exercices de traductions qu’on nous a demandé. Et preuve supplémentaire de la gentillesse des enseignants, l’une d’elles m’a ramenée en ville après les cours, m’évitant ainsi les 30 min de marche nécessaire pour rentrer.

Il est maintenant 18:00 et c’est à peu près l’heure de manger ici. Crumpets et creamy cheese au menu. Bon week-end et à la semaine prochaine !

dsc_01641281719


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s