Papiers et démarches

Parlons bien, parlons administration. La meilleure part de l’assistanat : tous ces documents à trouver, à demander, à compléter…

Ils se divisent en deux types : ceux qu’il faut se procurer avant de partir, et ceux que l’on doit obtenir sur place, une fois installé.

Avant le départ

Parmi les papiers indispensables, on trouve la carte d’identité et le passeport (obligatoire depuis cette année). On demande ensuite aux assistants d’amener un extrait de casier judiciaire (bulletin 3, que l’on peut trouver en ligne) et un certificat médical édité par le British Council.

-> L’école demande normalement des scans de tous ces documents avant l’arrivée.

Un certificat de naissance (à demander en ligne à la mairie de la communce où l’on est né) et une lettre de recommandation de notre banque française sont aussi recommandés, mais personnellement on ne me les a pas demandés ici.

Le permis de conduire peut être utile comme preuve d’identité, et il est indispensable si l’on espère conduire dans le pays (obviously) et il ne faut pas oublier de prendre des photos d’identité et un RIB français pour pouvoir relier les comptes français et anglais par la suite.

N’oubliez pas de tout scanner et/ou photocopier, c’est toujours quand on a besoin d’une copie qu’on se rend compte qu’on n’en a pas !

En Angleterre

Une fois sur place, tout s’enchaîne, chaque document est nécessaire pour obtenir le suivant. Alors quelles sont les priorités ?

  • Trouver un logement. Avoir une adresse est la condition de base pour lancer toute démarche par la suite.
  • Obtenir un contrat de l’école. Certaines l’envoient dès l’acceptation de l’assistant en juillet, d’autres le donnent pendant la première semaine de cours. Mais il est nécessaire pour prouver que l’on travaille en Angleterre.
  • Ouvrir un compte en banque. Pour recevoir le salaire (héhé) mais la lettre d’ouverture de compte peut aussi servir de preuve de logement. Pour information, chez Lloyds, il vaut mieux faire d’abord une demande en ligne. Cela permet d’aller ensuite directement au bureau le plus prochain et d’éviter de devoir prendre un rendez-vous, qui peut être long à obtenir.

On se rend très vite compte en Angleterre que les deux choses absolument indispensables sont les preuves d’emploi et de logement. Le contrat de travail peut aider à trouver un appartement, voire à payer une caution moins importante, et « the UK address » est demandée partout.

Avec ces trois éléments, on peut (enfin !) se lancer dans la « vraie » paperasse:

  • Demander un National Insurance Number (NIN). Equivalent de la sécu française, il est obligatoire pour travailler. Dès que l’on a son contrat et son adresse, il faut appeler le numéro donné par le British Council pour obtenir un rendez-vous dans un Job Center (le Pôle Emploi britannique). Généralement celui-ci est une à deux semaine plus tard (eh oui, c’est long !). Pendant le rendez-vous, ils demandent notamment l’endroit où l’on a logé en arrivant en Angleterre ou si l’on a vécu plus d’un mois dans le pays précedemment. C’est précis. Après, il faut compter 3 à 5 semaines avant de recevoir le NIN, surtout si l’on arrive en octobre, moment où tout le monde semble faire sa demande en même temps.
  • Faire une requête de DBS check. Equivalent du casier judiciaire français ; on ne peut en théorie pas rester seuls avec les enfants/adolescents avant de l’avoir, pour des raisons de sécurité. Et ici, clairement, on ne rigole pas avec la sécurité des élèves.
  • Enfin, s’assurer que l’on ne paie pas l’Income Tax ni la Council Tax (respectivement la retraite et les impôts), qui ne nous concernent pas en tant qu’assistants. Il faut voir cela avec l’école, pour remplir les bons documents.

Et après avoir signé toutes les politiques et « security check » de l’école, quand il y en a, on est bon pour le reste de l’année ! En soi, il faut environ une semaine pour tout compléter, si l’on assez chanceux pour trouver un logement rapidement. Il ne faut pas être découragé par la masse apparente de papiers à fournir, tout cela va assez vite, une bonne partie peut être faite en ligne sans avoir à se déplacer, et même quand on doit voir directement la personne concernée, elle se montre généralement très gentille et compréhensive, et fait tout pour aider. Et la courtoisie anglaise, quand on est plongé dans les méandres de l’administratif, c’est très agréable 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s